Gourmandises de fin d’année

Les fêtes de fin d’année approchent… ça sent les belles décorations, le sapin, les listes de cadeaux interminables…et les gâteaux et friandises qui sentent bon le chocolat & les épices.

Apres les petits bonhommes en pains d’épice

les mendiants ont fait leur apparition a la maison la semaine dernière  (oui, je suis en retard…) chocolat noir ou au lait, noisettes, et raisins secs sont venus se fondre ensemble pour le bonheur des gourmands (je n’en ai mangé qu’un seul…promis!)

Impossible de trouver des amandes entières ce jour là, j’ai abandonné après la 2e grande surface écumée, par manque de temps. Les prochains seront les bons…

 

Pour ces mendiants il vous faudrait:

  • Du bon chocolat de couverture (important pour avoir un beau rendu brillant et une belle tenue)
  • des fruits secs de votre choix: noix, noisettes, amandes, raisins secs…..)
  • et c’est tout!

Faire fondre le chocolat au bain marie. Pour ce faire il faudra un thermomètre de cuisson…car il faut tempérer le chocolat: C’est le procédé par lequel on obtient une bonne cristallisation – c’est-à-dire le passage de l’état liquide à l’état solide du beurre de cacao.

Pourquoi tempérer le chocolat ?

Le but est d’obtenir une surface brillante, une casse nette et d’éviter d’avoir des traces de blanchiment. Correctement tempéré le chocolat va se démouler facilement. Cela va permettre aussi une bonne conservation. Le chocolat est moins vulnérable à l’humidité, aux odeurs, à la lumière et à la chaleur ….Le rêve quoi en quelque sorte ☺️

Pour le chocolat noir ne jamais dépasser 55°. Pour le chocolat au lait et le blanc, ne jamais dépasser 45° à 48°: présence de caséine dans le lait en poudre, qui modifie le processus de cristallisation = chocolat qui « cuit » (voire caramélise pour le blanc, une catastrophe…) et devient impossible à travailler! 

Une fois le chocolat fondu, le « pocher » en petits tas sur une plaque un tapis de cuisson ou une feuille guitare – ne pas trop en mettre, ça s’étale un peu- et ajouter les fruits secs avant que le chocolat ne durcisse. /!\ ne les mettez jamais au frigo pour les faire durcir plus vite, sauf si vous cherchez la quantité plus que la qualité, il n’y a rien de tel pour dénaturer un chocolat en quelques minutes! de la patience suffira amplement

Les voici prêts… cest tout simple, alors à vos mendiants!  et n’hésitez pas à me partager vos idées et vos photos!

    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *