Ma pâte à pasta… simple et généreuse comme l’Italie ❤️

le

Cette recette que je vais partager avec vous aujourd’hui, je l’ai découverte dans sa version originale  quand ma merveille de robot est arrivé en 2013: le livre KITCHENAID, offert pour tout enregistrement d’une de leurs machines, regorge de recettes de différentes origines et toutes excellentes.

J’avais attendu quelques mois après l’achat du robot – très onéreux et livré avec seulement les accessoires de base, fouet feuille et crochet – pour acheter la machine  à pâtes.

 

…..et le résultat ne s’était pas fait attendre: un « kit »  de 3 presses/ découpoirs qui coûte un bras (comme tout les accessoires de cette marque…) mais d’une telle qualité: acier inoxydable, acier brossé, céramique, tout respire le sérieux et la solidité, et ça vaut vraiment l’investissement. Quand on achète chez eux c’est pour des années et les yeux fermés…

 

Cet ensemble est composé de 3 rouleaux: un pour les spaghetti et les linguine, un pour les tagliatelle, et un laminoir (aplatisseur) avec une molette réglable sur  8 positions pour choisir l’épaisseur de la pâte. Les rouleaux sont très lourds, en acier chromé, solides et de qualité professionnelle. Ils inspirent confiance et envie de les utiliser même lorsque l’on débute comme moi quand je les ai reçus…la découpe est simplement parfaite, il suffit juste de bien fariner la pâte avant de la passer dedans.

La recette de base je l’ai un peu modifiée encore une fois, car dans le livre elle est très basique et ne permet pas d’avoir ce vrai goût de pâte fraîche dans l’assiette…un peu de changement au niveau des ingrédients et tout était parfait dès les premiers essais:

 

Ma recette à l’italienne de la pâte à pâtes: 

  • 300 grammes de farine TYPE 00:  très importante pour la fabrication des pâtes fraîches mais aussi pour la vraie pâte à pizza 🍕 on peut faire la pâte à pâtes avec une farine « classique » de n’importe quel type, mais la couleur du résultat final sera moins appétissante et la pâte plus élastique et difficile à travailler.
  • Une cuillère à soupe de bonne huile d’olive
  • de l’eau très froide
  • Un gros œuf (bio de préférence, mais tant que c’est un œuf…) 

Si on a un bon robot, on va simplement ajouter les ingrédients dans la cuve et pétrir 5 minutes au crochet. Sinon, à la main sur un plan de travail fariné c’est plus fatiguant mais ça marche quand même 🙂

Je mets ma pâte filmée à reposer environ 1h au frigo, pour laisser l’amidon se développer un peu. J’ai essayé sans temps de repos, mais ai tout de suite constaté une différence de tenue de la pâte: plus molle, plus difficile à étaler, et plus exigeante en farine au moment de passer dans les rouleaux. Je n’ai plus zappé cette étape ensuite…trop de temps perdu alors que j’avais essayé d’en gagner.

Ensuite c’est à vous de jouer: sur internet il y a des milliers de recettes, méthodes, modes d’emploi… j’ai gardé la méthode du livre KITCHENAID en ce qui concerne mes pâtes: l’épaisseur de la pâte et le modèle de rouleau sont bien indiqués selon la recette choisie, et ne m’ont jamais fait défaut. Si l’on ne possède pas de robot de cuisine avec machine à pâtes intégrée, bien sûr cette recette fonctionne quand même avec une machine à pâte manuelle, à manivelle (laminoir)  ou avec une machine électrique! (Testé et approuvé !)  on en trouve de bonnes et pour tout les budgets sur des sites comme Amazon par exemple.

Attention au temps de cuisson: avec les pâtes fraîches et pour cette recette c’est environ 3-4 minutes jamais plus sinon c’est de la purée…j’en ai fait les frais 4 fois avant de trouver mon temps de cuisson idéal 😅

Voici le résultat…

Plaque de lasagne

 

Spaghetti!
Tagliatelle (après séchage de 48h)

 

Buon appetito ! 🇮🇹🇫🇷

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *