Abricotage estival

L’été…

L’occasion de ramasser les 1ers fruits au jardin – 8 kilos pour la première récolte 2017 et on attend que le reste mûrisse – et de faire des confitures, des gâteaux… 5 pots de confiture, un bocal de gelée, un sac d’oreillons congelés et une tarte plus tard, ne me parlez plus d’abricots pour cette année 🙂

1ères confitures…

Ce fut aussi l’occasion d’innover un peu coté pâtisserie, et de tenter une association de saveurs que je n’avais jamais osé malgré la tentation: l’abricot et la lavande! et c’est une réussite! les fleurs de lavandes discrètes et parfumées relèvent parfaitement le sucré et l’acidulé de l’abricot – je ne l’ai pas cuit, seulement confit au sucre pendant 48h avant de le mettre sur ma tarte – c’est original et c’est génial! aucun regret. Idem dans la confiture, qu’elle relève très délicatement. Mais attention à avoir la main légère!

Pour cette tarte, je me suis inspirée de ma « bible » de la pâtisserie, mon indispensable « livre rose » du pâtissier Christophe Felder . Le fond est en sablé breton – recette du livre – et au lieu d’une crème pâtissière je l’ai recouvert de gelée d’abricots avant d’y mettre les oreillons et de saupoudrer les fleurs de lavande fraîches.

J’avais peur que le sablé soit trop dur mais le résultat était parfait en supprimant quelques minutes au temps de cuisson initial. On sent juste bien le beurre salé, c’est croquant et fondant à souhait, un pur bonheur. A refaire sans hésiter avec d’autres fruits et d’autres garnitures…

MERCI CHRISTOPHE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *